Vers un droit à une alimentation minimale en électricité ?

Dans un contexte d’envolée des prix de l’énergie, le Médiateur national de l’énergie a appelé en novembre, devant l’Assemblée nationale, à la mise en place d’un « droit à une alimentation minimale en électricité » pour les foyers les plus précaires, sur le même modèle que le droit à l’eau courante par exemple.

Ce sont entre 200 et 300 000 foyers qui subissent chaque année des coupures d’électricité pour impayé, et l’impact économique de la crise sanitaire et de la forte augmentation des prix de l’énergie des derniers mois laissent craindre une amplification de ces chiffres en 2022. Ce fut également l’occasion pour le Médiateur de rappeler le code de l’énergie qui définit l’électricité comme un « produit de première nécessité » et qu’il est nécessaire de garantir un droit d’accès minimum à cette énergie.

Pour lire le communiqué de presse en détail, rendez-vous ICI