Une facture d'eau en hausse de plus de 10% en moyenne depuis 10 ans en France

Bien que la France reste l'un des pays européens où le prix de l'eau est le moins élevé, une enquête de 60 Millions de consommateurs publiée le 25 mars 2021 et portant sur 130 communes, révèle que la facture d'eau en France a gagné 10,7% en moyenne depuis dix ans, avec des écarts allant du simple au quintuple selon les villes.

Aujourd'hui le prix moyen du mètre cube d'eau est de 4 euros. Mais les factures présentent des disparités, allant de 1,45 euro/m3 à Antibes à 8 euros à Mamoudzou (Mayotte). Globalement, les différents postes d'une facture d'eau sont répartis de la manière suivante : environ 40% sur la distribution d'eau potable, 40% sur l'assainissement et les 20% restants sont des taxes et redevances. Or ces dernières années, le coût du traitement des eaux usées a crû sous l'effet de normes environnementales plus strictes et, souvent, d'un retard à rattraper sur l'installation d'équipements (stations d'épuration). Autre facteur de hausse, le relèvement de la TVA sur l'assainissement, passée de 5,5% à 7% en 2012.

L'étude constate également que le passage en gestion publique dans plusieurs villes n'a pas fait baisser l'addition. Au contraire, à Paris mais surtout à Rennes ou à Grenoble, les prix ont monté. La disponibilité de la ressource aquatique pèse aussi sur le prix, le dérèglement climatique apportant des difficultés supplémentaires.

Face aux besoins d'investissement lourds à prévoir pour les prochaines années, les entreprises de l'eau appellent l’État à se retenir de "piocher dans les factures d'eau pour financer autre chose que l'eau."

Source : la banque des territoires