“Mais il ne fait pas froid au Portugal!”: comment une forme de pauvreté politiquement invisible affecte les ménages de Porto, de Lise Desvallées

La crise économique et les mesures d’austérité portugaises mettent à jour et aggravent des difficultés des ménages à accéder à des services énergétiques suffisants dans l’espace domestique. Les processus de construction de la ville de Porto, caractérisée par la prépondérance de l’énergie électrique et par la faible efficacité énergétique de ses bâtiments place un nombre croissant de ménages pauvres et de classes moyennes dans des situations de vulnérabilités énergétiques.