Union sociale pour l'habitat

Union sociale pour l'habitat

L’Union sociale pour l’habitat représente, en France métropolitaine et dans les territoires d’Outre-mer, quelque 755 organismes Hlm à travers ses cinq fédérations : la Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat, les Entreprises sociales pour l’habitat, la Fédération nationale des Sociétés coopératives d’Hlm, l’Union d’économie sociale pour l’accession à la propriété et la Fédération nationale des Associations régionales d’organismes d’habitat social.

Elle remplit trois missions :

  • un rôle de représentation nationale auprès des pouvoirs publics, des médias, des milieux professionnels et de l’opinion publique ;
  • une mission de réflexion, d’analyse et d’étude sur tous les dossiers relatifs à l’habitat et l’élaboration de propositions pour une politique sociale de l’habitat ;
  • une fonction d’information, de conseil et d’assistance auprès des organismes afin de faciliter, rationaliser et développer leurs activités et leurs compétences professionnelles.

 

En 2013, 106 000 logements locatifs et foyers ont été financés par les organismes Hlm qui détiennent et gèrent 4,2 millions de logements et logent plus de 10 millions de personnes. Les opérateurs de logement social sont aussi des acteurs importants de l’accession sociale à la propriété : environ 12 000 logements ont été vendus à des accédants, en secteur groupé ou en diffus. Animés par 12 000 administrateurs bénévoles, ils emploient 80 000 salariés.

 

L’engagement du Mouvement Hlm dans la réduction des charges liées à l’énergie

Dans le parc social, la lutte contre la précarité énergétique se traduit de longue date par l’amélioration du patrimoine et de ses équipements, le comptage des consommations, l’accompagnement des locataires.

Les lois Grenelle se traduisent dans le parc social par :

  • La rénovation énergétique de 800 000 logements les plus consommateurs d’ici 2020 ;
  • Une production nouvelle sous label BBC généralisée, obligatoire depuis 2011 pour le Programme de rénovation urbaine
  • Une incitation au recours aux énergies renouvelables et à la maitrise des charges locatives, dont énergétiques.

Le pacte d’objectifs et de moyens, signé le 8 juillet 2013 entre l’Etat et le Mouvement Hlm renforce l’engagement des organismes Hlm en matière d’amélioration de la performance énergétique de leur parc. Il prévoit la mobilisation de leurs moyens respectifs pour atteindre, d’ici à 2015, la réhabilitation thermique de 100 000 logements sociaux par an.

Le Pacte prévoit également la mise en place de dispositifs d’accompagnement des ménages post-travaux de rénovation énergétique : conseil de comportements, dispositifs de mesures et de maitrise des consommations.

L’USH s’est par ailleurs fortement impliquée dans la mise en place de l’Observatoire de la Précarité énergétique

(voir le site)