Espace Membre
-A A +A
Imprimer

Définition des indicateurs de l'ONPE

Caractériser et mesurer la précarité énergétique

Les indicateurs retenus par l'ONPE pour assurer le suivi dans le temps de l'évolution du phénomène, renvoient à deux approches, l'approche budgétaire et l'approche déclarative. Ils comparent de diverses manières les dépenses d’énergie des ménages à leurs ressources et proposent des seuils pour évaluer si les dépenses sont « soutenables » ou si elles rendent les ménages vulnérables à d’autres aléas économiques.

L’approche par les difficultés budgétaires

1) Le Taux d’Effort Énergétique (TEE)

Le Taux d’Effort Énergétique (TEE) est le rapport entre les dépenses d’énergie et les revenus du ménage. Le « TEE_3D » considère un ménage en situation de précarité énergétique lorsque :

1. ses dépenses énergétiques sont supérieures à 10% de son revenu. Ce seuil de 10% a été défini par des travaux anglais en 1988 et est actuellement questionné;

2. son revenu par UC est inférieur au troisième décile de revenu par UC.

 

2 ) Les indicateurs Bas Revenu Dépenses Élevées (BRDE)

Les deux indicateurs BRDE (BRDE/uc et BRDE/m²) sont inspirés des travaux anglais et correspondent à des indicateurs proposés par J. Hills en 2012. Ces indicateurs ont pour objectif de repérer les ménages dont les dépenses d’énergie ne sont pas soutenables, c’est-à-dire les ménages :

1. dont les dépenses d’énergie réelles sont supérieures à la médiane des dépenses d’énergie;

2. dont le reste à vivre par UC (revenu par UC dont sont déduites les dépenses liées au logement hors énergie) est inférieur à 60% de la médiane.

 

L’approche déclarative

1) Le Froid (FR)

L’indicateur froid est un indicateur subjectif basé sur le ressenti des ménages en matière de confort thermique. L’Enquête Nationale Logement (ENL) 2013 prend en compte sept motifs de froid :

1. installation de chauffage insuffisante;

2. panne de l’installation de chauffage;

3. mauvaise isolation;

4. limitation du chauffage en raison du coût;

5. coupure d’énergie liée à un impayé;

6. mauvais réglage ou mise en route tardive del’installation;

7. autres raisons.

 

L’indicateur «FR_PRECA_3D» ne comptabilise que les ménages en situation de précarité énergétique répondant aux deux critères :

1. déclarer une sensation de froid liée à au moins l’un des cinq premiers motifs, c’est-à-dire ceux considérés comme significatifs d’une situation de précarité énergétique;

2. avoir un revenu par unité de consommation inférieur ou égal au troisième décile.