23e rapport annuel sur l’état du mal logement en France de la Fondation Abbé Pierre

Comme chaque année en période hivernale, la Fondation Abbé Pierre a présenté le 30 Janvier 2018 son rapport annuel sur l’état du mal logement en France qui touche 4 millions de personnes mal logées ou privées de domicile et 12 millions fragilisées par la crise du logement. Si le confort de base continue de s’améliorer avec 99% des logements disposant d’eau courante, WC intérieurs et chauffage, « les français sont 44% de plus qu’en 2006 à se priver de chauffage en raison de son coût.

Cette année la Fondation a choisi d’analyser le problème du surpeuplement dans le logement qui est vécu par 8,6 millions de personnes en 2013. La sur-occupation des logements est une des conséquences de la précarité énergétique, les ménages ne parvenant pas à se chauffer en hiver se regroupent dans une seule pièce chauffée. Ce phénomène vient accentuer les problèmes de condensation et d’humidité dans le logement et peut être à l’origine de pathologies respiratoires et dermatologiques mais génère aussi stress, angoisse et contribue au développement de maladies psychosomatiques et mentales.

En alertant sur ce problème, la Fondation recommande de « donner plus d’efficacité aux politiques d’amélioration de l’habitat, de traitement de l’insalubrité, de rénovation urbaine, etc., tout en invitant les acteurs à mieux prendre en compte les besoins des ménages selon leur taille. »

 

En parallèle, la Fondation analyse les politiques du logement et s’inquiète de leurs évolutions impactant directement les plus modestes : coupes dans les APL, ponction sur les HLM et attaques contre l’hébergement des personnes migrantes en situations irrégulière.

 

Lien vers le rapport de la FAP : http://www.fondation-abbe-pierre.fr/nos-actions/comprendre-et-interpeller/23e-rapport-sur-letat-du-mal-logement-en-france