Les mots de la précarité énergétique

«Le chauffage, je l'allume juste quand il fait trop froid, car les enfants après ils toussent»

« Les matelas, ils sont toujours mouillés. Les draps aussi. Et on a peur que le plafond tombe bientôt »

« Et maintenant, quand il pleut, l’eau tombe aussi ici dans la pièce. C’est la maison du n’importe quoi… »

« On ne reçoit jamais personne ici ! Même ma famille n’est jamais rentrée ici, voir comment j’habite, où j’habite… jamais je ne leur ai dit… »

Jusqu'au mois de juillet 2019, l'ONPE vous propose de découvrir chaque semaine le témoignage d'un ménage en situation de précarité énergétique.

A travers la diffusion de 10 portraits, l'Observatoire souhaite donner à voir la situation, les pratiques et les stratégies de ménages qui font face aux difficultés quotidiennes de leur situation de vulnérabilité aggravée par leur mal-logement. Vous pourrez suivre leurs trajectoires, leurs parcours, leurs batailles, leurs victoires ou leur renoncement. Vous verrez quels sont leurs recours, quelles sont les aides activées, comment ils peuvent ou pas s’appuyer sur leurs relations familiales, amicales et quels sont leurs espoirs.

Au-delà des chiffres sur leur budget et leurs ressources qui permettent de mieux saisir leurs situations, ces témoignages révèlent le quotidien de vies en pointillés, en galère, en combat, en vulnérabilité économique, en précarité énergétique.

Ces portraits et les photos qui les illustrent ont été réalisés dans le cadre d'une enquête menée en hiver 2018 par l’ONPE, réalisée par les sociologues Christophe Beslay et Romain Gournet. Chaque entretien traduit une perception particulière d’un vécu, une représentation singulière d’une forme de précarité énergétique, retraduite de façon concentrée, mais sans reformulation, en respectant les propos de chacun.

Dès le mois de septembre, le corpus des 30 portraits sera disponible dans cette rubrique.

Ce corpus qui a donné lieu à un rapport sur l’enquête et un autre sur les stratégies face aux impayés, permet de mieux connaître et comprendre les problèmes rencontrés par les personnes dans l’accès au confort et les factures d’énergie. Ces travaux doivent nous servir à améliorer les formes d’accompagnement à apporter pour aider les ménages en difficulté.